Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musée Raymond Lafage

Musée Raymond Lafage

Installé à Lisle-sur-Tarn, le musée Raymond Lafage, a été créé en 1890 sous l'impulsion de chercheurs locaux, à partir de collections archéologiques issues de collectages de surface. Il est contrôlé par la Direction des Musées de France depuis 1950. En 1895, le peintre Victor Maziès lègue au musée son fonds d'atelier, en particulier des portraits de famille. A la fin du siècle, le musée bénéficie de dépôts d'Etat qui viennent enrichir les collections, notamment des oeuvres de Raymond Lafage, dessinateur du XVIIe siècle, originaire de Lisle-sur-Tarn. Depuis lors, l'ensemble des collections est régulièrement enrichi par la municipalité, grâce au concours de l'Association des Amis de Raymond Lafage et du Fonds Régional d'Acquisition des Musées. Enfin, la collection de verreries de Grésigne, acquise en 1999, permet d'admirer des pièces de couleur verte ou bleu-vert, fabriquées au XVIIIe et XIXe siècles.

ouverture de la saison au Musee Raymond Lafage à Lisle-sur-Tarn

Publié par musee.lislesurtarn.over-blog.fr sur 22 Mars 2012, 09:20am

LA DEUXIEME TRIENNALE DE GRAVURE (du 17 mars au 28 mai 2012) A DONNE LE COUP D’ENVOI DE LA SAISON CULTURELLE DU MUSEE

 

 

Samedi 17 mars le public a répondu présent à l’invitation de la mairie de Lisle-sur-Tarn

et de son musée pour l’inauguration de la deuxième triennale de gravure en taille – douce technique chère à l’enfant du pays Raymond Lafage.

Pas moins de 150 graveurs taille-douciers de techniques diverses et variées avaient répondu  à l’appel de la responsable pour cette deuxième édition.

Les invités n’étaient  pas au bout de leurs surprises. Ils ont pu se rendre compte que la salle du rez-de-chaussée  réaménagée cet hiver,  accueille à présent la collection dite de « Verres de Grésigne » accompagnée  de quelques pièces archéologiques et d’une œuvre incontournable et remarquable du Musée Raymond LAFAGE « l’enlèvement d’Amymone » de Félix-Henri Giacomotti .

Au premier étage, 3 salles sur 4 sont consacrées à la  triennale de gravure.

La première réservée à la talentueuse et célèbre Judith ROTHCHILD (lauréate de l’édition  2009) présente un ensemble d’une cinquantaine de ses « manière noire ».

Les deux autres salles regroupent les œuvres de 80 graveurs sélectionnés pour cette édition ayant travaillé sur les différentes techniques de gravure en creux comme : l’aquatinte, le burin, l’eau forte, la pointe sèche, le vernis mou … ainsi que l’Hommage fait à l’artiste Hiroko OKAMOTO, par une présentation  au public du don important de l’association à notre musée117.jpg

Commenter cet article