Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musée Raymond Lafage

Musée Raymond Lafage

Installé à Lisle-sur-Tarn, le musée Raymond Lafage, a été créé en 1890 sous l'impulsion de chercheurs locaux, à partir de collections archéologiques issues de collectages de surface. Il est contrôlé par la Direction des Musées de France depuis 1950. En 1895, le peintre Victor Maziès lègue au musée son fonds d'atelier, en particulier des portraits de famille. A la fin du siècle, le musée bénéficie de dépôts d'Etat qui viennent enrichir les collections, notamment des oeuvres de Raymond Lafage, dessinateur du XVIIe siècle, originaire de Lisle-sur-Tarn. Depuis lors, l'ensemble des collections est régulièrement enrichi par la municipalité, grâce au concours de l'Association des Amis de Raymond Lafage et du Fonds Régional d'Acquisition des Musées. Enfin, la collection de verreries de Grésigne, acquise en 1999, permet d'admirer des pièces de couleur verte ou bleu-vert, fabriquées au XVIIIe et XIXe siècles.

Au théâtre ce soir LA VIDEO

Publié par musee.lislesurtarn.over-blog.fr sur 23 Juin 2014, 15:28pm

Au théâtre ce soir LA VIDEO

LES FATWAS d’après Charb, par Philippe Mathieu et l'association Arcal.

Il suffit d’une rencontre dans le bas Nistos pour que l’aventure commence. On prend un verre, puis deux, et la discussion politique et artistique s’engage, révélant des points communs, une sensibilité proche...jusqu'à ce que l'idée s'impose enfin : pourquoi ne pas mettre en scène les textes de Charb ? Charb avec qui on vient d’échanger quelques mots, Charb le directeur de Charlie Hebdo qui défraie la chronique avec ses rubriques et ses dessins subversifs qui ne ménagent rien ni personne. Il a fait de son métier un combat afin de dénoncer l’injustice, ou plutôt sa vision de l’injustice.

En décidant de mettre en scène les Fatwas, le metteur en scène accepte le point de vue de l’auteur et respecte ses textes, quels qu’ils soient. Dans ses chroniques Charb emploie une écriture crue à la mesure de sa colère, de son dégoût ou de sa haine. Les comédiens utilisent le plateau comme un jardin d’enfants dans lequel évolueraient des adultes parfois bien crédules. La troupe épingle par l’intermédiaire de ces textes des personnages dans des situations absurdes du quotidien.

La vidéo de la pièce de théâtre est disponible

La représentation s'est jouée au musée le dimanche 6 juillet dans l'enceinte du musée devant un public enthousiaste venu nombreux malgré les bourrasques et la pluie. Pour tous ceux qui ne connaissent pas la pièce et afin de rendre hommage à l'excellent travail des comédiens, voici un petit florilège de cette représenation aussi fantasque que politiquement incorrecte ! Enfin remercions encore le Domaine Saint Laurent de Saurs pour sa participation.

Commenter cet article